Jeffrey Cross
Jeffrey Cross

Maker Faire Oslo: Maker Tech

J'ai appris le mot norvégien «fabricant» «skaper» à Maker Faire Oslo, un «Festivalen for Skapere».

Il y a un mot pour le fabricant en norvégien: skaper. #makerfaireoslo pic.twitter.com/XvtKLFmwFX

- Dale Dougherty (@dalepd) 17 janvier 2014

Voici quelques faits saillants liés à la technologie que j'ai rencontrés à Maker Faire Oslo:

  • MicroFlo Il s'agit d'un projet expérimental à code source ouvert destiné à fournir un environnement de programmation basé sur un flux visuel pour les microcontrôleurs. Jon Nordby (@jonnor) dirige le projet. Jon fait partie de Bitraf, un makerspace d'Oslo qui était bien représenté à l'événement.

MicroFlo est un outil de programmation basé sur le flux pour Arduino. Développé à Oslo. Open source. #makerfaireoslo pic.twitter.com/jgeARuNcd7

- Dale Dougherty (@dalepd) 18 janvier 2014

  • Polarworks Cette imprimante 3D solide de Bengler est encore en développement. Il est fabriqué à partir de pièces usinées fabriquées en Italie, mais c’est une invention norvégienne. Sa particularité réside dans le fait que le lit bouge et que l'extrudeuse est immobile. Bengler affirme que ce sera l'imprimante 3D la plus silencieuse.

La plus simple imprimante 3D que j'ai jamais vue, gardez un œil sur celle-ci http://t.co/718Frl1l9S (des gars qui vous ont donné GRBL: @BenglerOslo)

- Jelmer Tiete (@jelmt) 8 janvier 2014

  • TerraFab «Possède un morceau de Norvège», qui est l’un des terrains les plus incroyables de la planète, déclare le site Web TerraFab, qui fait également partie de Bengler. Le service gratuit vous permet de sélectionner une carte topographique et de créer un modèle 3D. Vous pouvez envoyer le modèle directement à un service d'impression 3D tel que Shapeways, en sélectionnant des tailles petites, moyennes ou grandes dont le prix varie de 50 à 2 500 dollars. Vous pouvez également télécharger le modèle 3D pour imprimer vous-même. Cependant, le modèle colorisé nécessite une imprimante 3D haut de gamme.

Terrafab produira un modèle 3D de n'importe quel terrain, qui peut être imprimé en 3D. Environ 100 $ ou plus. #makerfaireoslo pic.twitter.com/qhk0vJLpQJ

- Dale Dougherty (@dalepd) 18 janvier 2014

  • Robotique évolutive Kyrre Glette a présenté un projet sur la robotique évolutive de l'Université d'Oslo. Il contrôlait un robot à plusieurs membres. Le projet est décrit comme «une évolution artificielle, une méthode inspirée par une évolution naturelle, permettant de concevoir des modèles de marche de robots ainsi que des formes. Nous utilisons des simulateurs d’impression 3D et de physique pour les jeux informatiques. »Ce que Kyrre m’a dit, c’est qu’il crée des programmes qui génèrent de nouvelles façons, par exemple, pour un robot de marcher, puis choisissent celles qui semblent meilleures.

    Winter Wonders: Maker Faire Oslo

    La première Maker Faire de Scandinavie, Maker Faire Oslo, est prévue pour les 18 et 19 janvier.

    • Publié par Stett Holbrook | 9 janvier 2014 à 14h35

Part

Laisser Un Commentaire