Jeffrey Cross
Jeffrey Cross

Hasbro et Shapeways élargissent leur partenariat et permettent aux fans de vendre de l'art de transformateurs et plus encore

«Trivia», un transformateur conçu par un ventilateur, en plastique nylon. Cela se transforme en tablette. Par fakebusker83

Hasbro et Shapeways veulent que vous profitiez de vos créations faites par des fans et basées sur les jouets Hasbro.

L’annonce est une extension du nouveau partenariat des deux sociétés; Le mois dernier, ils ont lancé une joint-venture pour permettre à des artistes indépendants sélectionnés de publier et de vendre leurs créations de My Little Pony sur leur nouveau site de collaboration superfanart.com. Les sociétés répartiraient les recettes tirées des ventes d’art sur la base des chevaux colorés populaires et kitsch.

Le succès rapide de ce programme pilote a conduit à une expansion rapide pour inclure des œuvres basées sur de nombreuses autres propriétés de Hasbro, notamment Transformers, G.I. Joe, Monopoly, Scrabble et plus. En attendant, ils ouvrent également le programme à d’autres artistes.

«Il était clair pour moi, alors que nous ne faisions que du travail original, que la prochaine grande étape est un travail dérivé», explique Peter Weijmarshausen, cofondateur et PDG de Shapeways, expliquant le mouvement dans un nouveau domaine pour la société. Il explique également que le projet a été mis en place relativement rapidement et qu'il a été mis en œuvre au cours des derniers mois à la suite de discussions initiales avec Hasbro à Maker Faire plus tôt cette année. «Hasbro a l’attitude d’activer plutôt que de désactiver», dit-il.

Pointe de My Little Pony, en acier inoxydable. Par Christophe de Vidal Designs.

Le projet utilise un système à peu près équivalent au modèle de l’App Store d’Apple. Le service d’impression 3D de Shapeways est chargé de créer et de vendre les pièces physiques. À l’aide de son usine basée à Brooklyn, elle produit des créations dans des matériaux tels que le plastique, la céramique et les métaux précieux.

Une fois qu'un dessin est accepté dans le système, l'artiste spécifie le matériau dans lequel il sera disponible et le prix de la pièce. Weijmarshausen explique que pour un article de 30 dollars, 3,50 dollars vont à Hasbro pour les licences, 6,50 dollars à l'artiste et 20 dollars à Shapeways pour les coûts de matériel et de fabrication.

Bien qu'il existe des communautés 3D avec des fichiers téléchargés basés sur des propriétés de marque (Thingiverse, par exemple, a 32 correspondances pour la recherche "My Little Pony"), il s'agit probablement du plus grand programme officiel lancé à ce jour. "Sur cette échelle, avec ce genre de liberté, je ne pense pas qu’un accord soit proche", a déclaré Weijmarshausen. "En fin de compte, la communauté gagne, et c’est ce que je suis tout."

Part

Laisser Un Commentaire